L'armement

Les poilus étaient équipés du fusil Lebel ou du fusil Berthier avec sa baïonnette, de 200 cartouches et de 6 grenades. Ils disposaient aussi d'un poignard de tranchées pour les combats au corps à corps, les tirailleurs sénégalais préférant utiliser le « coupe-coupe » ou sabre d'abattis.

Les officiers disposaient pour leur part d'une arme de poing – revolver d’ordonnance modèle 1892 ou encore pistolet « Ruby » - et d'un sabre.

 

 

 

sodats-masque.jpg

×