On ne passe pas !

On ne passe pas !

Les fléchettes d'avion

Au début de la Grande Guerre, l’aviation militaire en est encore à ses débuts et les avions bombardiers n’existent pas encore. Le lancement de projectiles depuis les aéroplanes s’impose cependant assez rapidement et parmi ces derniers une arme un peu particulière va faire son apparition : la fléchette d’avion.

D’abord développée par les Français dès le début du conflit, cette arme va vite être copiée par d’autres belligérants. Manquant de précision, les fléchettes seront abandonnées à la fin de 1915.

Le modèle présenté ici est une « fléchette Bon » du nom du colonel qui mena des expériences sur l’utilisation de ces fléchettes au camp militaire de Châlons dès 1910. Elle mesure 120mm et pèse 20 grammes. La partie arrière cruciforme permettait de la stabiliser lors de sa chute.

Img 4784 2Img 4783 2

Stockées dans des caisses de 250 pièces fixées sur la carlingue de l'avion, ces fléchettes pouvaient atteindre une vitesse de 100 mètres par seconde et transpercer un casque en acier…

Collectées sur le champ de bataille, un autre usage leur fut parfois réservé comme le montre l'image qui suit : la transformation en coupe-papier !

Img 4785 2

Ajouter un commentaire

 
×