Jeanne d'Arc

Le buste qui suit, signé par le scupteur italien Giuseppe Bessi (1857-1922), illustre bien la ferveur qui s’est développée au tout début du XXème siècle, et tout particulièrement durant la Grande Guerre, autour de Jeanne d’Arc.

Dscf7673

Dscf7677

Dscf7680

Durant le conflit, Jeanne d’Arc apparaît en effet comme un modèle pour toutes les couches de la population : pour les soldats car elle est elle-même guerrière, mais aussi pour les civils, particulièrement les femmes et les enfants, et pour toutes les victimes de la guerre dont elle semble partager le martyre.

Si Sainte Thérèse est celle qui console, Jeanne aide à faire la guerre : elle mène les soldats partant à l’attaque pour chasser l’envahisseur. Devenue ainsi l’alliées des poilus, elle apparaît sur des médailles, est représentée sur de petits objets, comme les briquets et a été largement mise en scène sur les cartes postales de l’époque.

078 1

Jeanne restera même très présente après la fin du conflit : la "Sainte des tranchées", implorée par les soldats et leurs familles, se retrouve à partir de 1919 dans des chapelles dédiées ou sur des monuments aux morts qu'ils soient religieux ou républicains.

D’ailleurs, Jeanne d'Arc sera canonisée en 1920, devenant officiellement, pour l’Eglise catholique, Sainte Jeanne d’Arc.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×