Créer un site internet

Les bagues de tranchées

Les bagues de tranchées ou "bagues du poilu", de formes très variées, très simples ou finement ciselées, ont été fabriquées en quantité par les poilus et étaient très populaires parmi les soldats qui les utilisaient comme porte-bonheur et les offraient notamment à leurs épouses et fiancées.

Pour fabriquer ces bagues, des soldats, surtout du génie, utilisaient l'aluminium des fusées d’obus "boches", ces fusées qui déclenchaient l'explosion de l'obus, avec des systèmes plus ou moins sophistiqués. L'aluminium est en effet la matière première idéale pour ce genre de tâche : c'est un métal malléable, ductile, qui fond à 650°, se moule aisément et est peu oxydable.

Les poilus découpaient directement des rondelles dedans ou le fondaient et le coulaient dans un moule taillé dans une pierre. La bague ainsi formée était ensuite limée et polie au papier émeri et vendue un franc cinquante ou deux.

Les bagues photographiées sur les trois photos qui suivent sont décorées de fers à cheval, d'une fleur de chardon, d'initiales, d'une croix de Lorraine, de simples frises géométriques ou encore d'un portrait de poilu. Elles sont accompagnées d'une enclume de bijoutier, outil qui était parfois utilisé pour façonner ces bagues.

Dscf3856

 

Commentaires (1)

Sabine Petillon
  • 1. Sabine Petillon | 02/02/2019
Je découvre, ce soir, que ma grand-mėre avait eu un premier amour....!

Ajouter un commentaire

 
×