L'alcool de menthe

Inventé en 1838, l’alcool de menthe Ricqlès était présenté comme un produit hygiénique, indispensable contre les maux de cœur, les maux de tête, les maux d'estomac, les indigestions et la diarrhée.

Les poilus ont rendu ce produit très populaire : en plus de toutes ses vertus thérapeutiques, il leur permettait de purifier l’eau et de camoufler l’odeur des cadavres. Il s’utilisait aussi comme eau de toilette et comme dentifrice.

Nombreux sont les récits et les lettres de poilus qui évoquent l’alcool de menthe. Le 6 mai 2015, une fiole identique à celle qui suit, mais à moitié pleine, a même été découverte lors de l’exhumation des squelettes de trois soldats français sur le chantier de rénovation du Mémorial de Verdun.

Dscf7180

Dscf7181

Dscf7182

Si la posologie indique de prendre quelques gouttes sur un morceau de sucre ou dans un verre d'eau, le poilu a plutôt tendance à le boire purement et simplement pour se donner un coup de fouet… et quel coup de fouet puisque cet alcool titrait à l’époque pas moins de 90° !!!

D’autres distilleries ont bien sûr tenté de prendre leur place sur le marché de l’alcool de menthe destiné aux soldats comme en témoignent les deux fioles qui suivent : bien que sensiblement différentes (la première est décorée des deux côtés contrairement à la seconde), ces deux petites fioles d'environ 8,5 cm de haut arborent fièrement le motif de la Croix de Guerre.

Dscf7183

Dscf7184

Les deux fioles photographiées à côté de celle de Ricqlès

Dscf7179

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×