La sculpture sur craie

Si les soldats de la Grande guerre, toutes nationalités confondues, ont laissé leur marque dans de nombreuses carrières de craie utilisées comme abris en en sculptant les parois, ils ont aussi travaillé sur de petits blocs de ce calcaire pour fabriquer des souvenirs à rapporter à la maison.

En témoigne cette petite (65 x 90 mm) plaque de craie sculptée par un poilu.

Img 0974

L’objet porte la mention « SOUVENIR DU FRONT » accompagnée d’une date : « 1916 ».  On peut y voir le buste d’un poilu, reconnaissable à son casque Adrien surmontant des palmes croisées.

Img 0977

Img 0976

Ce souvenir a malheureusement subi les outrages du temps : le sommet a en effet été brisé et le visage tout comme la palme ont connu une usure notable.

Ajouter un commentaire